Sélectionner une page
L’hivernage

L’hivernage

Quand la belle saison se termine, c’est triste. Mais il va falloir faire place à l’hivernage. Voici quelques conseils afin que l’hibernation de votre ami se fasse dans des conditions optimales.

Si vous faites partie des Warriors et que vous êtes sur votre moto toute l’année, qu’il pleuve ou qu’il vente alors cette section ne vous concerne pas !

Pour tous ceux qui mettent leur monture à l’écurie, voilà deux méthodes pour bien passer l’hiver.

  • La première méthode consiste à démarrer votre véhicule une fois par semaine et la laisser tourner au point mort pendant une dizaine de minutes. Cela préserve votre batterie et évite de devoir la démonter. Toutefois certains constructeurs le déconseillent, car ça forme de la condensation dans le réservoir.
  • La deuxième méthode, quant à elle, vous permet d’éviter de devoir toucher à votre moto tout au long de l’hiver. Pour cela, il est fortement recommandé de démonter la batterie puis, de la mettre en charge pendant que votre engin sommeille.

Afin d’éviter les mauvaises surprises, il est très important de ne pas laisser le réservoir à moitié plein, car l’essence contient de l’éthylène. Cet hydrocarbure possède un fâcheux défaut: lorsque celui-ci stagne, il attire l’humidité présente dans l’air ambiant et crée des dépôts d’eau. Il suffit soit de vider entièrement le réservoir et de le laisser à sec (cela ne convient que pour la deuxième méthode d’hivernage), soit de faire le plein complet !

Si vous appliquez ces simples astuces, votre monture se réveillera en aussi bonne forme que lorsqu’elle s’est endormie.

Bien entendu, il est préférable de lui offrir un bon nid douillet si vous en avez la possibilité. Si vous n’avez pas de garage ou de local fermé, vous pouvez la bâcher afin de lui éviter au mieux les aléas du climat.

Possibilité d’hivernage avec MOTARDS A’VENIR,  box locatif à votre disposition.

Services & Entretien courant

Services & Entretien courant

Comme tout motard qui se respecte, il est primordial de veiller à l’entretien de sa monture en temps et en heure ! En partant du principe qu’un véhicule deux-roues vieillit deux fois plus vite qu’une voiture, l’entretien est une question de sécurité ! Voilà quelques conseils pratiques pour vous éviter des pannes qui pourraient vous coûter cher et vous causer de gros maux de tête.

Avant de partir en chevauchée:

  1. Pensez à vérifiez le profil et la pression de vos pneumatiques pour vous assurer une bonne tenue de route.
  2. Testez le bon fonctionnement de vos freins: un bon freinage c’est la vie!
  3. Nettoyez vos phares et contrôlez que toutes vos ampoules éclairent correctement afin de d’être visible par les autres usagers de la route. Votre plaque d’immatriculation en fait partie aussi.
  4. Contrôlez également votre niveau d’huile moteur et votre niveau de liquide de refroidissement. Le moteur étant le coeur de votre monture, il faut veillez à ce qu’il ait sa nourriture pour rester en bonne forme.
  5. Vérifiez l’état et la tension de la chaîne qui doit être de l’ordre de 20 mm de battement mais peut être différent selon le type de moto. Vérifiez-le pour votre monture dans votre mode d’emploi. Cela évite qu’elle finisse dans le pare-brise de la voiture qui sera derrière vous.

Votre sécurité n’a pas de prix ! Les services périodiques prescrits par le constructeur doivent être faits au kilométrage indiqué. Ils sont vitaux pour votre sécurité et celle des autres usagers de la route, sans oublier la moto qui vous le rendra jour après jour par ses loyaux services et continuera à vous procurer du bonheur lors de vos escapades.

Avec ça, vous êtes prêt à tracer la route en toute sécurité.

 

 

 

Le circuit

Le circuit

Piloter sur circuit, c’est un vieux rêve qui a pris trop de temps à se réaliser: pas de moyens logistiques et financiers.

Mais après avoir fait des recherches et des économies, j’ai testé quelques organisateurs et quelques circuits. Je peux vous assurer que le coût, le temps et l’organisation que cela demande, seront récompensés, car le plaisir que l’ont ressent sur une piste est largement à la hauteur.

Pas besoin de rouler comme un fou… juste franchir certaines limites que le Code de la Route nous impose. Cela nous permet de découvrir notre moto et ses capacités ainsi que les nôtres, d’apprendre à freiner à vive allure, à se positionner correctement et découvrir le déhanchement.

Suivant les organisations, il y a différents types de sessions, certaines plutôt ludiques d’autres plus axées sur le chrono avec un esprit de compétition. Il y a, de toute façon, toujours des groupes pour tous les niveaux: débutant, moyen et fort pour que chacun puisse rouler à son rythme.

Il y a également divers types de circuits parmi lesquels il vous faudra choisir: un circuit rapide avec de grandes courbes et une longue ligne droite ou plutôt ce que l’on nomme un « tourniquet », rempli de virages à vitesse respectable et moins rapide.

Les plus proches se situent à deux ou trois heures de route, comme « l’Anneau du Rhin », qui est un circuit magnifique, pas trop rapide avec de jolis virages techniques. Pour ceux qui souhaitent pousser leur 1000 cm³ au rupteur, celui de Dijon-Prenois est un circuit plus rapide, mais cela demande plus de trajet. Il est donc plus agréable de prévoir deux jours pour en profiter pleinement. Il y a également le Circuit de Bresse qui est un joli tourniquet.

Pour les passionnés de MOTO GP tel que moi, rouler sur les mêmes circuits que nos idoles est un sacré plaisir !!! Misano, Mugello, Valence, le Mans et tous les autres vous demanderont plus d’efforts de préparation, mais le plaisir sera à la hauteur !

Voici les liens vers les différents organisateurs de la région :

 

N’hésitez pas à en parler avec votre concessionnaire, car grand nombre d’entre eux organisent des événements sur circuit afin de faire essayer leur gamme de motos à leurs clients. Le coût est bien souvent plus abordable.

Je vous encourage à vous lancer dans l’aventure, car cela vous apportera beaucoup de plaisir et des enseignements précieux pour votre futur. Veillez cependant à ce que votre ambition ne dépasse pas vos capacités.

Cédric Gutknecht